Je suis jeune

Mis à jour le 11/05/2022

Vous souhaitez avoir de l’expérience professionnelle dans votre domaine pendant vos études ? Grâce à l’alternance, apprenez en pratiquant dans une entreprise tout en préparant un diplôme reconnu. Les réponses à vos questions sur l’alternance dans cet article.

 

L’alternance, pour qui ?

Le contrat d’apprentissage

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ;
  • Certains publics peuvent entrer en apprentissage au-delà de 25 ans (les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés > en savoir plus sur le contrat d’apprentissage aménagé, les personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise nécessitant le diplôme ou titre visé) ;
  • Les jeunes ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (fin de 3e) peuvent être inscrits en apprentissage, sous statut scolaire, dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation d’apprentis dès lors qu’ils ont atteint l’âge de 15 ans révolus.

L’apprentissage c’est apprendre un métier en alliant formation théorique et pratique dans un organisme de formation (CFA) et la mise en application concrète au sein d’une entreprise.

Le contrat d’apprentissage dure entre six mois et trois ans selon le diplôme préparé. L’apprentissage peut commencer dès 16 ans (voire 15 ans après la classe de troisième) et jusqu’à la veille des 30 ans. Pour les personnes en situation de handicap et les sportifs de haut niveau, le contrat d’apprentissage peut durer jusqu’à 4 ans. Les personnes en situation de handicap n’ont pas de limite d’âge.

 

apprentissage c est quoi

Le contrat de professionnalisation

  • Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ;
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ;
  • Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • Les bénéficiaires de l’allocation de parent isolé (API) dans les DOM et les collectivités de Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Saint-Pierre-et-Miquelon ;
  • Les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé.

Promotion ou reconversion par alternance (Pro- A)

Le Pro-A est principalement destiné :

  • aux salariés en CDI  dont la qualification est inférieure ou égale à un diplôme de niveau II (soit un diplôme de niveau licence) ;
  • aux salariés en CUI (contrat unique d’insertion) à durée indéterminée ;
  • mais également aux salariés dont la qualification n’est pas suffisante au regard des évolutions technologiques ou de l’organisation du travail. 

Pour quels métiers et dans quels secteurs ? 

En apprentissage, tous les niveaux de certification peuvent être préparés : un CAP, un brevet professionnel ou un bac professionnel (niveau bac), un BTS, un DUT (bac +2) et même une licence, un master, un diplôme d’ingénieur (bac +5).

Presque tous les métiers et secteurs sont aujourd’hui accessibles par l’apprentissage. C’est assez connu dans le bâtiment, la cuisine, la pâtisserie mais il est également possible de devenir aide-soignant, travailler dans l’aéronautique ou la banque, devenir agriculteur, réceptionniste ou encore graphiste ou community manager.

Quels sont les avantages de l’alternance ?

L’alternance permet de concevoir un projet professionnel complet grâce à une formation diplômante ou qualifiante et une expérience concrète en entreprise :

  • Obtenir un diplôme ou une qualification parmi un large choix de métiers ;
  • Bénéficier de la gratuité des frais de formation ;
  • Mettre en pratique les enseignements théoriques ;
  • Être rémunéré, pendant sa formation en tant que salarié ;
  • Accéder plus facilement à l’emploi, grâce à l’expérience professionnelle acquise en entreprise.

À noter : dans le cadre du contrat d'apprentissage, l'apprenti majeur peut bénéficier de l'aide au financement du permis de conduire B.

 

URL de Remote video Custom

Comment trouver une entreprise ?

L'enjeu de la formation en alternance réside dans le choix de l'entreprise. Déterminante dans un cursus en alternance, la période d'immersion professionnelle occupe une place de premier plan sur le CV de l’alternant, ainsi que dans l'évolution de son projet professionnel.

Nous vous invitons à vous rendre sur la bourse à l’emploi qui vous permet de trouver des offres d’employeurs en fonction du type de contrat, du poste recherché et de la localisation souhaitée.

pass

Avez-vous pensé aux employeurs publics ?

 

Qui peut vous aider ?

1- L’établissement de formation. Très souvent les établissements de formation disposent de partenariats avec un certain nombre d’entreprises et peuvent vous mettre en contact avec elles.

2- Multiplier les réseaux. Pour que votre recherche ait le plus de chance d’aboutir, vous devez activer un maximum de leviers de recherche :

  • Les salons et forums de recrutement ;
  • Les chambres consulaires : chambres de commerce et d’industrie (CCI), chambres des métiers ou chambres d’agriculture ;
  • Les clubs d’anciens élèves de votre futur organisme de formation ;
  • Les sites emploi des branches professionnelles ;
  • Les sites des entreprises ;
  • Les sites internet mis en place par les conseils régionaux ;
  • Pôle emploi, etc.

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale confère aux centres de formation d’apprentis (CFA) des missions renforcées pour assister les jeunes postulants à l’apprentissage dans la recherche d’un employeur, et les apprentis en rupture anticipée de contrat dans la recherche d’un nouvel employeur, en lien avec le service public de l’emploi.

Les chambres de commerce et d’industrie, les chambres de métiers et de l’artisanat et les chambres d’agriculture peuvent également mettre en relation les futurs apprentis avec les employeurs, et participer au montage du contrat dans le cadre de leur mission de développement de l’apprentissage.

 Méthodologie pour contacter une entreprise

  • Bien s’informer sur l’entreprise. Vous devez bien vous renseigner sur l’entreprise dans laquelle vous souhaitez postuler : son activité, ses métiers, ses valeurs, etc.
  • Rédiger un curriculum-vitae (CV) mettant en avant vos diverses expériences et compétences acquises (y compris vos emplois saisonniers).
  • Rédiger une lettre de motivation claire, concise et accrocheuse. Votre organisme de formation peut être d’une aide précieuse.
  • Une fois l’entretien d’embauche obtenu, il est important de bien le préparer pour être le plus convaincant possible et montrer vos réelles motivations pour le poste, sans oublier qu’il s’agit d’être formé pratiquement au regard de la formation théorique suivie.

 

URL de Remote video Custom

Quelles relations avec l’entreprise ?

Dans le cadre de votre formation au sein de l’entreprise, vous allez forger votre expérience professionnelle grâce notamment à l’accompagnement que vous apportera votre tuteur en entreprise. Vous serez, par ailleurs, considéré comme tout autre salarié de l’entreprise.

Un tuteur ou un maître d’apprentissage vous accompagne

Dès votre arrivée dans l’entreprise, un tuteur (dans le cadre du contrat de professionnalisation) ou un maître d’apprentissage est là pour :

  • vous accueillir et faciliter votre intégration dans l’entreprise ;
  • vous aider et vous informer sur l’entreprise, son fonctionnement, ses pratiques, etc ;
  • vous guider dans la réalisation de vos missions ;
  • et veiller au respect de votre emploi du temps.

Il assure également les relations avec votre établissement de formation.

Les mêmes droits que ceux des salariés de l’entreprise vous sont garantis

En tant qu’alternant vous êtes considérés comme un salarié à part entière de l’entreprise. L’unique différence : concilier votre formation et votre travail.

Quel est le rôle de l’alternant ? 

  • suivre avec assiduité la formation et se présenter aux examens ;
  • bien s'intégrer dans l'entreprise, effectuer les travaux indiqués et en lien avec le métier préparé, travailler pour la durée du contrat ;
  • respecter les règles de fonctionnement et d'organisation de l'entreprise et de l'organisme de formation..

Pour en savoir + sur le rôle de l'alternant.

Quelles sont les conditions de travail ?

L’alternant est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle et celle de l’entreprise lui sont applicables dans les mêmes conditions qu’aux autres salariés.

Le temps de travail est identique à celui des autres salariés. L’employeur doit permettre à l’alternant de suivre les cours théoriques professionnels. Ce temps de formation en CFA est compris dans le temps de travail effectif.

À noter : la durée du travail de l’apprenti de moins de 18 ans est augmentée dans certains secteurs d’activité afin qu’ils puissent travailler jusqu’à 40 heures par semaine et dix heures par jour sous certaines conditions de compensation, contre 35 heures hebdomadaires et huit heures quotidiennes auparavant. Cette disposition s’applique au contrats conclus à partir du 1/1/2019 dans les secteurs d’activité suivants :

  • Les activités réalisées sur les chantiers de bâtiment ;
  • Les activités réalisées sur les chantiers de travaux publics ;
  • Les activités de création, d'aménagement et d'entretien sur les chantiers d'espaces paysagers. 

En tant que salarié de l'entreprise, votre employeur doit vous garantir certaines conditions de travail, tels que le respect du nombre d'heures travaillées et le droit aux congés.

Quel est le nombre d’heures travaillées ?

Le nombre d’heures travaillées s’appuie sur une base hebdomadaire de travail de 35 heures (sauf cas particuliers). Il comprend le nombre d’heures de travail en entreprise et le temps de formation.

Les horaires de travail sont similaires à ceux des autres salariés de l’entreprise.

Peut-on faire des heures supplémentaires ?

Cela est impossible si vous êtes mineur. En tant que personne majeure, vous avez la possibilité d’accomplir des heures supplémentaires.

Quels sont les droits aux congés payés ?

Vous avez les mêmes droits aux congés payés que les autres salariés de l’entreprise.

Disposez-vous d’un congé pour préparer vos examens ? 

Uniquement si vous êtes apprenti, vous avez droit à un congé supplémentaire de cinq jours ouvrables pour préparer vos examens soit en CFA, soit à votre domicile.

Quelle rémunération ?

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, l’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge ; en outre, sa rémunération progresse chaque nouvelle année d’exécution de son contrat. Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du Smic ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé) pour les plus de 21 ans.

 

salaire-apprentissage

* ou du salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé

En revanche, dans le cadre du contrat de professionnalisation, la rémunération varie en fonction du niveau de sa formation initiale et de son âge.

remuneration-contrat-professionnalisation

Des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour le salarié.

Et après ?

Après l’apprentissage, plusieurs possibilités : 

  • continuer les études
  • entrer sur le marché du travail
  • créer son entreprise

Pourquoi continuer les études ?

Après l’apprentissage, il est possible de continuer dans la même voie pour approfondir ses connaissances (par exemple en BTS après un brevet professionnel ou en passant une mention complémentaire) ou dans une autre voie. Par exemple, un brevet professionnel coiffure peut être complété par un BTS management-commercial opérationnel afin de pouvoir gérer son propre salon de coiffure. Ou se former en management après un diplôme dans l’hôtellerie.

Il est aussi possible de changer complètement de mode d’enseignement : retourner dans la voie générale ou technologique et passer un bac, intégrer l'université, etc.

Est-ce intéressant d’entrer tout de suite sur le marché du travail ?

Pour les entreprises, embaucher un apprenti est avantageux car il dispose déjà d'une expérience professionnelle. Les apprentis s'intègrent bien dans le monde du travail : 70 % des diplômés sont en poste en moyenne 7 mois après la fin de leurs études.

De nombreuses entreprises embauchent les apprentis qu'elles ont formés.

Après un apprentissage, il est également possible de se lancer dans l’entreprenariat et ainsi créer sa propre entreprise. Partir à l’étranger pour compléter sa formation est aussi une possibilité.

 

URL de Remote video Custom